annoter

annoter

annoter [ anɔte ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1706; « inventorier » 1418; lat. adnotare
Accompagner (un texte) de notes critiques; mettre sur (un livre) des notes personnelles. Exemplaire annoté par l'auteur. commenter, marginer.

annoter verbe transitif (latin adnotare, noter) Faire sur un texte des remarques explicatives ou critiques : Annoter un livre. Donner une note et des appréciations à un devoir. ● annoter (synonymes) verbe transitif (latin adnotare, noter) Faire sur un texte des remarques explicatives ou critiques
Synonymes :

annoter
v. tr. Ajouter à un texte des notes critiques. Annoter un texte en marge, y inscrire des remarques personnelles. Exemplaire annoté de la main de l'auteur.

⇒ANNOTER, verbe trans.
A.— Accompagner un texte de remarques diverses généralement manuscrites. Synon. vieilli apostiller :
1. Assis sur un fauteuil à vis, l'échine courbée en avant, tandis que le jour glisse sur ses cheveux d'argent, il lit, annote, compile, rédige et enserre dans son cerveau la quintessence de quelques mille volumes qui garnissent sa chambre tout alentour.
TŒPFFER, Nouvelles genevoises, 1839, p. 139.
2. ... il avait, avant de le donner à imprimer, soumis son livre au Dr Andréae qui, après lecture, lui avait pleinement donné son approbatur et même aurait annoté de sa main le manuscrit. Arnold Naville me dit avoir vu ce manuscrit, constaté que le Dr A. y avait ajouté des remarques. Je serais bien curieux de voir tout cela à mon tour.
GIDE, Journal, 1933, p. 1191.
En partic.
1. Accompagner un texte publié de notes et remarques critiques pour en commenter ou interpréter les passages douteux ou obscurs :
3. J'ai reçu d'Amérique mon premier volume traduit, commenté, annoté par un Monsieur Hotz, de Montgomery et le docteur Nott, de Mobile avec des lettres où ils paraissent prendre la chose à cœur.
GOBINEAU, Correspondance [avec Tocqueville], 1856, p. 262.
4. Je suis si peu capable de devenir mon propre disciple que je suis hors d'état de reprendre un ancien travail pour lui donner une meilleure exposition, tout en le complétant; il m'est assez facile d'y apporter des corrections et de l'annoter; mais j'ai vainement essayé plusieurs fois, de penser à nouveau le passé.
SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 10.
2. MUS. Ajouter des indications sur le mouvement, le tempo, ... :
5. L'exécution de tout ce récitatif doit être à la fois très libre et très précise : peu de passages ont été aussi minutieusement annotés par Beethoven; les moindres inflexions sont inscrites.
R. ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1928, p. 454.
B.— Spéc., ANC. DR. Procéder à la saisie des biens d'un condamné par contumace :
6. ... Un arrêt du 30 août 1733 défendit à l'official de Beauvais d'ajouter aux décrets qu'il décernerait dans la suite, que les biens de l'accusé seraient saisis et annotés.
ST-EDME, t. 1 1824.
PRONONC. :[an(n)], j'annote [(n)]. PASSY 1914, DUB., Pt ROB. et Pt Lar. 1968 transcrivent le mot avec un seul [n]. BARBEAU-RODHE 1930, Harrap's 1963 et WARN. 1968 donnent la possibilité d'une prononc. avec [n] et [nn] (cf. aussi FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 317). FÉR. 1768, GATTEL 1841, FÉL. 1851 et DG transcrivent le mot avec un seul [n]. LAND. 1834 et LITTRÉ notent [nn]. Enq. :/anot/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. XVe s. dr. anc. « inventorier des biens saisis » (Pièces rel. à Ch. VII, II, 171, Douet d'Arcq. ds GDF. Compl. : Ses biens descripts et annotes), qualifié de terme de pratique ancienne dep. Ac. 1835; 2. 1550 « noter, remarquer » (B. ANEAU, Quintil Horatian, p. 214 ds HUG. : Voilà ce que j'ay briefvement annoté en discourant ton œuvre de la Defence et Illustration de la langue Françoise), seulement au XVIe s. (HUG.); 3. 1835 plus spéc. (Ac. : Annoter ... Faire des notes, des remarques sur un texte).
Empr. au lat. adnotare au sens 3 « consigner des remarques par écrit (au cours d'une lecture) » (PLINE, Epist., 7, 20, 1 ds TLL s.v., 784, 31); au sens 2 « remarquer (par écrit) » (QUINTILIEN, Inst., 1, 4, 17, ibid., 783, 80); « remarquer (sans consignation par écrit) » (SÉNÈQUE, Dial., 2, 10, 4, ibid., 785, 13).
STAT. — Fréq. abs. littér. :84.
BBG. — Éd. 1913.

annoter [anɔte] v. tr.
ÉTYM. XVe, dr.; « noter, remarquer », 1550; sens mod., 1835 (probablt antérieur; → Annotation); lat. adnotare « mettre une note à, noter ».
1 Accompagner de notes critiques. || Annoter un manuscrit. || Annoter un texte. || L'auteur a annoté la première édition de son livre.Annoter une copie. || Annoter en marge. Apostiller (vx), marginer.Absolt. || « Il lit, annote, compile… » (Töpffer). Accompagner de notes de lecture. || Annoter son manuel pendant un cours.
2 Dr. anc. Dresser l'inventaire des biens saisis (par ex. : les biens d'un condamné par contumace). Inventorier. || Biens annotés.
——————
annoté, ée p. p. adj.
Accompagné de notes, d'annotations. || Édition abondamment annotée. || Il a publié une édition annotée de Montaigne. || Code civil annoté.
DÉR. Annotateur. — V. Annotation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • annoter — ANNOTER.v. act. Il n est d usage qu en style de Pratique, pour dire, Marquer l état des biens saisis par autorité de Justice, sur un criminel, ou sur un accusé. On a saisi et annoté ses biens. Annoté, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • annoter — Annoter. v. a. Il n est en usage qu en stile de Pratique, pour dire, Faire un estat des biens qui sont saisis. On a saisi & annoté ses biens …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ANNOTER — v. a. Faire des notes, des remarques sur un texte. Il a annoté les ouvrages de Pline, de Tacite. Annoter un code de lois.   Il signifiait, dans la Pratique ancienne, Dresser l état et inventaire des biens saisis, par autorité de justice, sur un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANNOTER — v. tr. Accompagner un texte de notes, de remarques. Il a annoté les ouvrages de Pline, de Tacite. Un Virgile annoté. Code civil annoté. Annoter un code de lois …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • annoter — (an no té ) v. a. 1°   Faire des notes sur un texte. Annoter les oeuvres de Pline. 2°   Dans l ancienne pratique, dresser l inventaire des biens saisis par autorité de justice. On a saisi et annoté ses biens. ÉTYMOLOGIE    Annotare, de ad, à, et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • apostiller — [ apɔstije ] v. tr. <conjug. : 1> • av. 1450; a. fr. postille « annotation »; lat. postilla, var. de postea « ensuite » ♦ Didact. Mettre une apostille, des apostilles à. Apostiller une demande, une pétition. ● apostiller verbe transitif… …   Encyclopédie Universelle

  • a- — 1. a ♦ Élément, du lat. ad, marquant la direction, le but à atteindre, ou le passage d un état à un autre (var. ad ; ac , af , ag , al , an , ar , as , at ) : amener, alunir, adoucir. ⇒ à. a 2. a ♦ Élément tiré du gr. exprimant la négation (« pas …   Encyclopédie Universelle

  • annotateur — annotateur, trice [ anɔtatɶr, tris ] n. • 1552; de annoter ♦ Personne qui annote (un texte). ⇒ commentateur, éditeur (1o), scoliaste. ● annotateur, annotatrice nom (latin adnotator) Personne qui annote. ⇒ANNOTATEUR, subst. masc. Personne qui… …   Encyclopédie Universelle

  • annotation — [ anɔtasjɔ̃ ] n. f. • XIVe; lat. adnotatio ♦ Note critique ou explicative qui accompagne un texte. ⇒ apostille, glose, remarque. Note de lecture qu on inscrit sur un livre. ● annotation nom féminin (latin adnotatio) Action de faire des remarques… …   Encyclopédie Universelle

  • gloser — [ gloze ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; de glose 1 ♦ Expliquer par une glose, un commentaire. ⇒ annoter, commenter, interpréter. ♢ Trans. ind. Se perdre en discussions, en vains discours à propos de tout. « Nous glosions sur tout et coupions …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”